Les plantes : des graines d'espoir

Nos plantes sont très connues dans le massif central et en particulier dans les monts d'Aubrac. Le plateau d'Aubrac est le plus méridional des massifs volcaniques d'Auvergne, ce plateau basaltique s'étend sur 3 départements : la Lozère, le Cantal et l'Aveyron. Le point culminant est à 1469 mètres au signal de Mailhebiau. l'Aubrac possède une flore très variée avec plus de 1000 espèces dont les plus célèbres sont la jonquille et le narcisse qui sont utilisées dans la parfumerie ou encore la gentiane jaune et le calament sauvage dit « thé d'Aubrac ».

L'achillée millefeuille est une plante vivace. On la trouve souvent dans les pelouses ou les gazons. Elle y est d’ailleurs généralement considérée comme une mauvaise herbe.  Cette plante médicinale qu'est l’achillée millefeuille est également présente dans les champs, les clairières, les terrains vagues et sur le bord des routes.  Ses fleurs blanches ou roses, apparaissent de juin à octobre et sont souvent utilisées pour faire des tisanes facilitants la digestion.

propriétés médicinales :
  • anti-inflamatoire
  • antiseptique
  • cicatrisante
  • hémostatique
  • décongestive
  • astringente
  • antispasmodique
  • cholagogue
  • stimulante
  • tonique
  • anti allergique
en cosmetiques :

En produits cosmetiques, l’achillée millefeuille est très efficace contre les peaux irritées ou abîmées. Elle est utilisée contre les problèmes de peau tels que acné, rides, gerçures et eczéma. Utilisée en shampoing, elle allège la tige capillaire et donne aux cheveux du ressort dès la racine.

On retrouve cette plante dans les bois de hêtres et de sapins d’altitude (1200m), sur un sol volcanique basaltique. Mais on la retrouve aussi dans les Alpes (700 à 2100m d’altitude), les Pyrénées et les montagnes corses.

Le thé d’Aubrac est utilisé traditionnellement dans « le traitement symptomatique des troubles digestifs tels que ballonnements épigastriques, lenteur à la digestion, éructations, flatulences. Et comme adjuvant de la composante douloureuse des troubles fonctionnels digestifs »

Donc Antispasmodique +Eupeptique +Carminatif+dyspepsies

Elle a aussi des propriétés tonifiantes et stimulantes. Il a un effet sédatif dans les cas de nervosité, maux de tête, palpitation, et est aussi employé comme stimulant intellectuel (élève en période d’examen). L’huile essentielle a des propriétés antibactériennes in vitro.

Aérophagie: En infusion 1 cuill. à soupe par tasse pendant 10mn, Après chaque repas.
Fatigue: En infusion, 1 cuill. à café par tasse et laissez infuser 10 mn. Prenez 1 fois par jour.
Dépurative: En infusion Une tasse à jeun le matin et soir Pendant 8 jours.

Les propriétés phyto-thérapeutiques bienfaisantes de la camomille sont reconnues depuis l’Antiquité. Les Égyptiens en faisaient offrande au soleil et l’employaient dans leurs rituels d'embaumement. La médecine grecque la préconisait particulièrement en cas de fièvre et d'inflammations.

Ses vertus sont multiples :
  • sédative, antispasmodique, anti-inflammatoire, antiallergique et adoucissante.
En usage interne, une action apaisante
  • Les infusions de camomille aident à lutter contre l’insomnie, et le stress
  • La camomille a des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui soulagent les tensions, les douleurs psychosomatiques, les crampes et les spasmes digestifs.
  • Elle calme aussi les douleurs menstruelles en fluidifiant le sang.
En usage externe, un anti-inflammatoire léger
    la camomille agit comme un antinévralgique et permet de lutter contre certaines irritations des yeux (conjonctivites, allergies, fatigues...). L’huile essentielle de camomille agit elle contre les inflammations. Sous forme de crème, la camomille permet également de lutter contre les irritations cutanées et l’eczéma. Les inhalations de camomille soulagent les symptômes du rhume des foins.  Un pouvoir éclaircissant La camomille est utilisé dans les shampoings car elle éclaircit les cheveux châtain et illumine les cheveux blonds. L’alliée idéal des peaux sensibles La camomille est particulièrement utilisée en cosmétiques pour ses propriétés anti-inflammatoires, calmantes et adoucissantes. Elle entre notamment dans la composition de crèmes et autres produits de beauté naturels pour peaux sensibles.

Les parties utilisables sont les racines ainsi que le rhizome. La racine contient des substances amères qui stimulent les sécrétions gastriques et salivaires. Elle s’utilise sous forme de décoction ou d’infusion. On peut la prendre en cure, à raison d’un petit verre avant chaque repas pendant un mois.

Utilisation interne
  • troubles gastro-intestinaux :
    • gastrites
    • coliques
    • flatulences
    • diarrhées
    • vomissements
    • nausées
    • digestions difficiles
    • atonie intestinale
    • parasites intestinaux
  • toubles hépatiques :
    • décongestion du foie
    • stimulation de la vésicule biliaire
    • ictères (jaunisse).
  • tonifiant
  • purification de l'organisme.
Utilisation externe
  • résorption des cicatrices
  • dermatoses inflammatoires
  • décongestion cutanée
  • plaies infectées.

Déjà utilisée par les Romains dans l'Antiquité pour son parfum et ses qualités thérapeutiques, la lavande est aujourd'hui l'une des plantes médicinales les plus prisées en phytothérapie notamment pour des problèmes de nervosité, digestifs ou articulaires.

Propriétés médicinales de la lavande :
  • Insomnie, hystérie, troubles nerveux.
  • Effet anti-spasmodique, grâce aux esters que la plante contient.
  • Troubles digestifs : digestion difficile liée au stress ou à la nervosité, ulcérations.
  • Troubles respiratoires : rhume, asthme. Apaise en cas de vertiges.
  • Troubles cardio-vasculaires : calme un début d'angine de poitrine.
  • Traitement des migraines et céphalées.
utilisation externe :
  • Soulage les affections de la peau :
    eczéma, acné, brûlures légères, psoriasis, piqûres d'insectes.
  • Cicatrise et assainit les plaies et les ulcères.
  • Douleurs articulaires : entorses, foulures, contusions et rhumatismes.
  • Action antivenimeuse sur la morsure de vipère.
  • Antiparasitaire (poux) et vermifuge.
indications thérapeutiques usuelles :
  • Problèmes dermatologiques (bactéricide, antiseptique).
  • Douleurs articulaires et rhumatismales.
  • Irritation et/ou inflammation respiratoire.
  • Nervosité, anxiété, angoisse.
  • Insomnie : favorise l'endormissement.
autres indications thérapeutiques démontrées :
  • Bactéricide et antiseptique efficace, il assainit les plaies et les ulcères de la peau.
  • Antiparasitaire, il élimine les poux.
  • Neutralise le venin en cas de morsure de vipère.
  • Contribue à soulager les dystonies neurovégétatives.
  • Son huile essentielle est employée en massothérapie.

Les menthes sont des plantes vivaces herbacées au feuillage généralement très aromatique. La menthe a de bonnes capacités antioxydantes. Comme les autres plantes de la famille des Lamiacées, elle contient de l'acide rosmarinique, un puissant antioxydant.

Les propriétés de cette molécule sont nombreuses :

antiviral, antibactérien, anti-inflammatoire, antiallergique, anticancer...

Grâce à ses vertus calmantes et antibactériennes, l'huile essentielle de menthe trouve naturellement sa place dans la composition de produits de beauté pour le visage, le corps et les cheveux.

Dans les soins de beauté et de démaquillage :

C'est surtout sous forme d'eau florale que la menthe est utilisée, en raison ses propriétés rafraîchissantes, apaisantes, astringentes, purifiantes et toniques. L'eau florale de menthe poivrée permet d'apaiser les irritations, les démangeaisons, les rougeurs et les coups de soleil. Elle constitue également un bon soin après rasage pour calmer le feu du rasoir.

Cette eau florale tonifiante et rafraîchissante nettoie la peau en profondeur, resserre les pores et redonne de l'éclat aux teints ternes et fatigués. C'est aussi un soin purifiant et astringent pour les peaux grasses ou à tendance acnéique.

Championne du monde en matière de consommation de psychotropes et autres anxiolytiques, la France aurait tout intérêt à se tourner vers les récentes avancées en matière de phytothérapie. À l’instar de l’Allemagne, certains pays sont à la pointe du traitement de certaines maladies psychiques légères grâce aux plantes et notamment au millepertuis. Ses vertus et bienfaits sont scientifiquement prouvés : le millepertuis agit de manière probante sur les sautes d’humeur et les symptômes de dépression légère.

On lui reconnaît aussi de multiples qualités et des propriétés :
  • astringentes
  • analgésiques
  • anti-inflammatoires
  • sédatives
L’huile de millepertuis est utiliser afin de soigner les problèmes cutanés :
  • blessures
  • plaies
  • ecchymoses
  • gerçures
  • érythèmes fessiers
  • brûlures
  • peaux sèches

Le millepertuis renferme également des propriétés cicatrisantes pour la peau et joue enfin le rôle d’un tonique restaurateur du système nerveux. Ses vertus pour la santé humaine sont donc nombreuses !

Il était utilisé du temps des druides et considéré comme remède miracle contre un grand nombre d'affections.    Aujourd’hui considérée comme une mauvaise herbe, elle fut pourtant utilisée comme une plante médicinale jusqu’au début du XXe siècle car elle est aussi efficace pour calmer la toux, soulager une piqûre d'insecte que pour stimuler le transit.

Et rien que pour ses vertus et son goût délicat de champignon, elle mériterait que l’on s’intéresse de nouveau à elle. Ajoutées en salade, les jeunes poussent ont un goût qui rappelle subtilement celui des champignons auxquels on aurait ajouté un soupçon d'oseille.

Le plantain a des effets anti-inflammatoires et antibactériens, il peut aussi s’utiliser en cas de conjonctivites, d'inflammation des paupières mais aussi de plaies et de coupures. En collyre pour les yeux, utilisez la décoction et ajoutez éventuellement du mélilot et du bleuet. On peut l'appliquer contre l'acné juvénile ou l'eczéma, en crème ou lotion. En cataplasmes pour arrêter les saignements et activer la cicatrisation. Il est employé également comme collyre en cas de conjonctivite ou pour décongestionner les paupières.

Que ce soit en cuisine, en tant que cosmétique ou encore en phytothérapie, on exploite les feuilleset les sommités des fleurs séchées de la plante, qui contiennent la plus grande concentration de principes actifs.

Profitez des bienfaits du romarin en l’utilisant par voie interne:
  • Le romarin est reconnu pour ses effets bénéfiques sur les troubles gastriques
  • L’amélioration des fonctions du foie et comme antiseptique léger.
  • En inhalation pour soulager les maux de tête

Il est recommandé de faire une cure de romarin dès l’arrivée du printemps afin de nettoyer le foie et de stimuler la production de bile.

Profitez des bienfaits du romarin en l’utilisant par voie externe:
  • Le romarin soulage les rhumatismes et la circulation sanguine.
  • La lotion apporte dynamisme et beauté à la peau et aux cheveux.
  • La lotion de romarin rafraîchit et raffermit la peau, et atténue les rides.
  • L’hydrolat de romarin à verbénone qui est astringent et purifiant

Originaire du pourtour méditerranéen, la sauge est une plante vivace convoitée pour ses feuilles vert-clair qui possèdent de nombreuses propriétés. Elles contiennent notamment des cétones, des composés organiques qui contribuent à lutter contre les infections digestives .Les principales propriétés de la sauge sont aromatiques, astringentes, toniques et antiseptiques.En haute dose, la sauge est toxique . En usage médicinal, la sauge agit contre les maux de gorge et les troubles digestifs. Elle permet également de soigner les aphtes, de réguler la transpiration et de régulariser le cycle menstruel.  les feuilles et les sommités fleuries sont astringentes, revitalisantes, fortifiantes, antiseptiques. Elles régularisent la production de sébum des peaux grasses, elles fortifient les cheveux, favorisent la pousse et les assombrissent légèrement. Elles freinent également la transpiration. En infusion à utiliser en lotion, friction, dans le bain, ou à intégrer dans crème, lotion, lait....

L'huile essentielle de sauge trouve sa place dans les produits de beauté pour ses propriétés toniques et cicatrisantes. Son arôme en fait une huile très appréciée en parfumerie. Utilisée dans les soins capillaires, la sauge donne de jolis reflets aux cheveux foncés ou gris et permet de lutter contre les pellicules ; elle favoriserait également la pousse des cheveux.

Utilisation interne
  • Traiter les troubles digestifs (spasmes gastriques et intestinaux, ballonnements, flatulences, éructations, digestion difficile)
  • Traiter l'inflammation des muqueuses de la bouche (aphtes, gingivites), du nez et de la gorge (amygdalites)
  • Traiter les infections du système respiratoire
  • Traiter les règles douloureuses ou irrégulières
  • Réduire les bouffées de chaleur de la ménopause
  • Stopper la lactation
  • Traiter la transpiration excessive
  • Améliorer les capacités mémorielles
  • Prévenir la maladie d’Alzheimer
Utilisation externe
  • Traiter les maux de gorge, les inflammations gingivales et les aphtes
  • Soigner l'herpès labial
  • Soulager les piqûres et les morsures

En cosmétique, il est utilisé dans les déodorants, (contre les bactéries responsables des mauvaises odeurs de la transpiration), pour les  soins des peaux et cuirs chevelus gras, dans les démaquillants (aspect assainissant de la peau) et aussi dans les dentifrices et les bains de bouche.  Il sert aussi pour réguler la production de sébum, Le thym est également un antioxidant puissant : ses extraits sont aussi utilisés dans les  soins anti-âge.

Le thym est un agent aux vertus
  • Antiseptiques et purifiantes
  • Antifongiques  : il aide à lutter contre les champignons et moisissures
  • Antibactériennes

Les arbres : une source anti-âge

Chêne, pin, épicéa et hêtre se taillent une place de choix dans les soins anti-âge. Car de l'écorce à la feuille, en passant parles bourgeons, leurs extraits concentrés en antioxydants agissent sur les taches et les rides, pour préserver la jeunesse de la peau. Emblématiques et puis­sants, les arbres résistent aux intempéries et se régénèrent de manière naturelle. Le chêne, par exemple, peut vivre près de 1000 ans », explique Muriel Bregou, directrice générale de La Chênaie.
En France (quatrième nation forestière de l'Union européenne en superficie), le bois fait aujourd'hui partie d'une économie verte, qui a le vent en poupe. Renou­velable et recyclable, il est ainsi utilisé pour mettre au point de nouveaux matériaux plus écologiques. Certains extraits ont aussi montré des propriétés cosmétiques intéressantes, favorisant la réparation ou la protection de la peau. Mais que l'on se rassure! Le plus souvent, les parties utilisées sont récupérées sur des arbres déjà abattus, ce qui permet de limiter la déforestation.

C'est une plante largement reconnue pour ses nombreuses vertus. Son fruit permet de produire une huile issue de sa pulpe, et une issue des pépins. Cette dernière est toutefois la plus riche en vitamines et en acides gras essentiels : c'est une alliée beauté incontournable. Très riche en oméga-6 et en oméga-3, cette huile permet de nourrir la peau tout en lui apportant des acides gras nécessaires à sa bonne santé. L'huile d'argousier contient aussi desvitamines A,C,E, indispensables pour protéger les cellules de la peau, stimuler leur renouvellement et éviter l'oxydation. L'huile d'argousier est un antioxydant très puissant qu'il serait dommage de ne pas découvrir.

Son rendement très faible explique son prix élevé. Il faut en effet une grande quantité de graines pour produire quelques millilitres d'huile. De ce fait, vous pouvez par exemple choisir de l'associer à d'autres actifs complémentaires. L'argousier a l'avantage de pénétrer très facilement dans l'épiderme. Quelques gouttes suffisent pour profiter pleinement de ses bienfaits.

UN SOIN PROTECTEUR

L'huile d'argousier contient jusqu'à plus de 70 % d'acides linoléiques et linoléniques : une teneur non négligeable. Ces acides gras permettent notamment de maintenir l'élasticité de la peau et de créer une barrière protectrice. L'huile d'argousier est idéale pour prendre soin des peaux matures. Grâce à ses vertus protectrices, nourrissantes et antioxydantes, elle retarde l'apparition des rides en limitant le processus de vieillissement des cellules. Si vous avez une peau sujette aux imperfections, l'argousier pourra également être intéressant. Tout d'abord, son huile empêche la prolifération des microbes et pourra permettre de réguler l'acné ou les microkystes. En plus, elle a l'avantage d'être cicatrisante. Elle limitera donc fortement l'apparition de marques disgracieuses.

Le bouleau blanc a de nombreuses vertus médicinales. Antiseptique urinaire, il est aussi diurétique ; il sert d'anti-infectieux, d'antispasmodique et de cicatrisant. Il atténue les douleurs de l'arthrose et permet de soigner les petites affections cutanées.

Utilisation interne
  • diurétique
  • antiseptique urinaire
  • antiseptique rénal
  • anti-infectieux
  • antispasmodique
  • fébrifuge
  • hépatoprotecteur
  • antalgique
  • antirhumatismal
  • anti-inflammatoire
Utilisation externe
  • cicatrisant
  • antitussif.
Écorce, bois tendre et feuilles sont riches en principes actifs.

« On retrouve des polyphénols, des tanins et de l'acide ellagique, qui sont de puissants antioxydants. Le chêne est capable d'atténuer les taches pigmentaires avec des dérivés de flavonoïdes, comme le kaempférol et la quercétine. Il exerce également une importante action anti­collagénase, car il permet d'empêcher la dégradation du collagène »

affirme Muriel Bregou.

C'est son écorce riche en polyphénols qui est exploitée en cosmétique. Très appréciées dans les soins anti-âge, ces molécules antioxydantes sont bien plus puissantes que la vitamine C.

Les extraits d'écorce ont également une action sur la fermeté, car ils empêchent la dégradation du collagène (fibres jouant un rôle de soutien) et stimulent sa synthèse.

Enfin, ils agissent sur la microcirculation de la peau et participent à une bonne hydratation en augmentant le taux d'acide hyaluronique, un composant qui attire et retient l'eau dans les tissus cutanés.

Le gui est la plante sacrée par excellence, elle est le symbole de l'immortalité parce qu'elle est toujours verte et reste vivante quand l'arbre qui la porte paraît mort. Le gui était appelé « plante qui guérit tous les maux » par les druides. Ce parasite « extra-terrestre » (du chêne en particulier) était alors cueilli avec une serpe d'or. Le gui ne sait pas extraire du sol les substances nutritives.

Le gui ralentit le processus cancéreux. C’est sans doute cette particularité qui a donné l’idée à Rudolph Steiner, fondateur de l’antroposophie, d’utiliser le gui pour aspirer les substances nutritives que contiennent les cellules tumorales de l'homme. Cette intuition géniale a sorti le gui de l’oubli et en a fait la base d’un traitement qui a permis de mettre au point la « viscumthérapie » et le célèbre Iscador (produit issu de la fermentation bactérienne du gui) aujourd’hui couramment employé en Allemagne et en Suisse dans le traitement des cancers.

La feuille de gui contient en effet de nombreuses substances à fort effet curatif : des triterpènes, des stérols, des amines (choline, acétylcholine, tyramine, histamine), des phénols, des lignanes et des flavonoïdes. Mais aussi et surtout certaines molécules spécifiques, comme la viscotoxine, la lectine, mais aussi des alcaloïdes qui possèdent des activités anticancéreuses. Antiscléreux et immuno-stimulant

La feuille de laurier accentue le pouvoir antioxydant des aliments, contribuant ainsi à un système immunitaire plus fort, la protection contre les effets nocifs des radicaux libres, la cicatrisation des plaies et la protection contre les virus.

Les feuilles de laurier sont riches de vitamine A, qui entretient et protège les muqueuses et la peau, Et a un effet positif sur l’humeur.

Les huiles essentielles de laurier améliorent la fonction digestive. Son infusion stimule l’appétit et la digestion, aide à calmer les nausées, et soulage les ulcères, les crampes et ballonnements.

Les huiles essentielles extraites des baies de lauriers, aident dans le traitement de l'arthrite, les douleurs musculaires, la bronchite et la grippe.

Pour créer une atmosphère relaxante propice à la détente, brûler des feuilles de lauriers dans une pièce fermée, en restant en dehors. Après 10 minutes revenez dans la pièce…l’air est saturé d’une odeur magique qui vous calmera et vous apaisera instantanément. C ‘est un véritable encens de relaxation.

La feuille de laurier agit comme anti rhumatismal, antiseptique, bactéricide, diurétique, sédatif, et antioxydant. Il a un effet positif sur l’humeur. De même, les feuilles et les baies sont également efficaces dans le traitement de l’hystérie, et de la grippe neurasthénie de l’estomac.


Nos autres ingredients

Nous utilisons des produits sains pour la santé

L'argile agit avec descernement, entrave la proliferation des microbes ou batéries pathogènes, c'est-à-dire tout corps parasitaire, tout en favorisant la reconstruction cellulaire saine. Traité par l'argile, une plaie purulente guérit à un rythme étonnant. L'argile se dirige vers le foyer morbide et s'y fixe parfois pendant plusieurs jours pour, finalement entraîner pus, sang noire, etc ... dans son évacuation. l'argile a une action adoucissante, absorbante (de toutes les toxines), bactéricide et cicatrisante.

Elle nettoie et purifie le sang. Elle a une action reconstituante des globules du sang qu'il est facile de justifier par le test de la numération globulaire. En un mois, on assiste à une impressionnante augmentation des hématies. Si une organe faonctionne mal ou si une fonction ne s'accomplit qu'en partie, ce n'est pas porter remède que d'introduire dans l'organisme la substance non élaborée. Il faut aller plus loin et l'argile y va. Elle stimule l'organe déficient et contribue au rétablissement de la fonction défaillente.

Pour toutes les irritations, ulcération des organes digestifs, l'argile constitue un pansement d'une extrême activité, éliminant les cellules détruites et activant leur recontruction.

L'argile guérit les diarrhées. Partout où il y a carence, l'argile les combres.

La composition du lait de chèvre est proche de celle du lait de vache (son homologue bovin), notamment en protéines, lipides et glucides. La différence entre le lait de chèvre et le lait de vache se fait dans la teneur en nutriments essentiels.

Le lait de chèvre contient :
  • plus du double de vitamine A que le lait de vache
  • quatre fois plus de vitamines D que le lait de vache
  • davantage de vitamine C que le lait de vache
  • davantage de vitamine B que le lait de vache (B2, B9 et B12)
Le lait de chèvre offre aussi plus par rapport lait de vache :
  • il y a un peu plus de calcium et de phosphore
  • la teneur en potassium et la teneur en magnésium sont nettement plus élevées
  • les même qualités nutritionnelles que celles du lait de femme
    c'est pourquoi, pendant des siècles, il remplaçait le lait maternel
  • plus digeste que le lait de vache
    cette propriété est liée à sa forte teneur en acides gras à chaîne courte
  • une alternative au lait de vache (tolérance et goût)
  • dans certains cas conseillé aux enfants qui ne tolèrent pas le lait de vache
    et qui présentent une allergie aux protéines du lait de vache
Attention : la substitution entre lait de vache et lait de chèvre doit toujours faire l'objet d'une prescription médicale.

Le karité est un produit biologique par nature car son arbre (Butyrospermum Parkii) pousse uniquement à l'état sauvage dans les savanes arborées des pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre. On le retrouve au Nigeria, premier producteur mondial, au Burkina Faso ou encore au Sénégal.  L'arbre de karité peut vivre jusqu'à 3 siècles. Il commence à donner des fruits seulement à l'âge de 15 ans, mais n'atteindra sa pleine production qu'à partir de 25ans..

Le karité cicatrise la peau dans le traitement des eczémas et des zonas. Il entretient les muscles avant et après les activités sportives et sert comme produit de massage en cas de luxation ou entorse. Il contient des vitamines A, E et F. Véritable soin régénérant, revitalisant, réhydratant, le karité est aussi un remarquable antirides. Il lutte contre les cheveux secs, fragiles et les vergetures. Les soins des cheveux : le karité nourrit, protège, favorise la pousse des cheveux. C’est un produit idéal pour les soins des cheveux cassants, secs, abîmés, fragiles. Il peut s’utiliser en masque ou en apprêt.

  • Les soins de visage : le karité protège, hydrate, ajoute de l’élasticité et lutte contre les effets de vieillissement. C’est un merveilleux  antirides.
  • Les soins des lèvres : le karité hydrate et protège surtout en période de grand froid. Il est aussi utilisé comme baume ou brillant à lèvres.
  • Les soins de la peau : le karité est remarquable dans les crèmes anti-vergetures et post-épilatoires.

C’est un excellent produit de massage pour entretenir les muscles avant et après les activités sportives. En cas de douleurs des membres, frictionner à l’aide du beurre de karité les endroits douloureux au moins deux fois par jour

Les naturopathes le savent : la ruche et ses produits apportent un fabuleux cocktail santé. A côté des bienfaits du miel, voyons ici ce que la cire, un produit plus accessible et utilisé en apiculture, peut apporter à la santé de l’humain.

Une belle peau saine

On connait à la cire d’abeille des vertus expérimentées par des populations qui ont vécu il y a 2000 ans. Sur la peau, ce produit secrété par les abeilles pour fabriquer leurs rayons hexagonaux, est un gage de cicatrisation plus rapide grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Une coupure, un durillon, une écorchure, une ampoule ouverte, ces petits bobos du quotidien peuvent être résolus grâce à l’application de cire réchauffée en bain-marie. Même les crises urticaires au cours de l’eczéma, une maladie inflammatoire de la peau, peut être soulagé par ce remède qui peut réduire les démangeaisons. La cire doit ses pouvoirs curatifs à sa composition faite d’acide cérotique et d’acide palmitique entre autres, mais également d’éléments qui restent encore aujourd’hui inconnus.

Un outil indispensable en hiver

Mais on n’a pas forcément besoin d’avoir une plaie pour expérimenter les bienfaits de la cire car celle-ci apporte une l’hydratation essentielle sur les mains sèches et assure une protection contre les agressions sur le long terme. L’application en combinaison avec le beurre de karité et la glycérine ne fait qu’optimiser le résultat. Riche en vitamine A,d’une composition complexe puisqu’elle comporte plus de 300 éléments naturels c’est un produit dont il ne faut pas se priver surtout en hiver où le corps essaie au mieux de se régénérer. La cire est une valeur ajoutée en épaississant le pouvoir filmogène des baumes et en aidant ainsi la peau à se protéger. De plus, on peut y ajouter des actifs comme des huiles essentielles.

Un produit amincissant

Si pour des raisons quelconques, vous avez besoin de vous affiner la silhouette, pensez au massage à la cire abeille. En plus d’un régime diététique approprié et d’une activité sportive régulière, cette cire est un bon compagnon de votre combat contre le surpoids. Seulement, plusieurs séances de pétrissage ferme sont nécessaires pour que les résultats soient vraiment visibles car on ne peut pas non plus espérer un miracle ! La seule précaution à adopter : les douches fréquentes car lorsqu’elle est appliquée en trop grandes quantités, la cire d’abeille risque d’obstruer les pores et des provoquer d’autres problèmes surtout lorsqu’elle est utilisée sur le visage et la tête.opathes le savent : la ruche et ses produits apportent un fabuleux cocktail santé. A côté des bienfaits du miel, voyons ici ce que la cire, un produit plus accessible et utilisé en apiculture, peut

Une chevelure revigorée

La vitamine E contenue dans la cire d’abeille apporte un lot non négligeable de bienfaits sur une chevelure endommagée par les produits cosmétiques irritants ou les appareils chauffants, sur un cuir chevelu fragilisé par les traitements chimiques et sur des pointes séchées par les agressions extérieures. Un lait capillaire à base de cire est un élément de choix dans la routine capillaire en complément des soins habituels. La crème faite avec de la cire d’abeille facilite le démêlage et le coiffage sans alourdir les cheveux et sans les rendre gras au toucher.

La propolis est une substance fabriquée par les abeilles à partir de leurs propres sécrétions et de produits résineux récoltés sur certains végétaux comme les écorces de pins, de sapins, d’épicéas, les bourgeons de plusieurs espèces d’aulnes, de saules, de bouleaux, de pruniers etc. Les arbres produisent ces substances résineuses pour se protéger des attaques d’іnsectes ou de champignons en créant une pellicule imperméable ayant des propriétés аntі-іnfectіeuses et аntі-fongіques.

Les abeilles transportent cette résine sous forme de pelotes qui sont ensuite travaillées dans la ruche jusqu’à obtenir une sorte de mortier destiné à combler les trus de la ruche qui potentiellement sont la porte ouverte aux prédateurs qui sont momifiés grâce à la propolis si toutefois un insecte extérieur avait pénétré. La propolis sert aussi à aseptiser les alvéoles avant la ponte de la rein ! cela nous en dit long sur ce substrat merveilleux !

La propolis est un très puissant anti-infectieux (antifongique, antiseptique, antiviral et antibiotique naturel).
  • Elle stimule la production d’anticorps et accélère donc le système immunitaire.
  • Elle s’avère efficace contre le virus de la grippe et l’herpès notamment.
  • Elle est cicatrisante, anti-inflammatoire, anesthésique et augmente le métabolisme cellulaire.
  • Elle est également un puissant antioxydant.
C’est-à-dire qu’elle évite le vieillissement prématuré des cellules et limite le terrain favorable aux pathologies typiques de notre civilisation (pathologies cardiovasculaires, cancer, etc.).